9 août 2020
Hémorroïdes – homéopathie et naturopathie

Hémorroïdes – homéopathie et naturopathie

Les hémorroïdesLes hémorroïdes
Les hémorroïdes

le les hémorroïdes Ce sont des veines du rectum ou de l’anus qui deviennent enflammées et douloureuses. Parfois, ils disparaissent d’eux-mêmes, mais dans d’autres cas, ils peuvent causer douleur persistante, démanger et saignement. Il existe deux types d’hémorroïdes: celles qui sont juste à l’intérieur de l’anus ou du rectum inférieur (interne) et celles qui sont à l’extérieur de l’ouverture de l’anus (externe). Vous pouvez avoir les deux en même temps.

Les hémorroïdes internes ne provoquent généralement pas de douleur ou d’inconfort, contrairement aux hémorroïdes externes. Cependant, les hémorroïdes internes peuvent dépasser à l’extérieur de l’anus (hémorroïdes prolabées) et devenir douloureuses. Dans certains cas, un caillot de sang (thrombose) peut se former dans la veine, rendant l’hémorroïde plus douloureuse. Dans les cas graves, ces hémorroïdes nécessitent une intervention chirurgicale.

Signes et symptômes des hémorroïdes

Les symptômes hémorroïdes comprennent:

  • Démangeaisons anales
  • Douleur anale, surtout en position assise
  • Sang rouge vif sur du papier toilette, des selles ou dans la cuvette des toilettes
  • Mouvements intestinaux douloureux
  • Un ou plusieurs morceaux durs et tendres près de l’anus

Causes hermorroïdes

Il s’agit d’un type de varices qui a tendance à apparaître avec l’âge. Être constipé ou évacuer grand tabouret Et dur peut contribuer au développement des hémorroïdes. Dans de nombreux cas, cependant, il n’y a pas de cause évidente. le augmentation de la pression pendant la grossesse Il peut également provoquer des hémorroïdes. Les facteurs contributifs sont les suivants:

  • Certaines conditions médicales (telles que la cirrhose, une maladie hépatique en phase terminale)
  • Grossesse
  • Assis pendant une longue période (surtout assis sur les toilettes)
  • Obésité
  • diarrhée chronique
  • constipation et effort chronique
  • régime pauvre en fibres ou liquide

Diagnostic

Votre médecin peut souvent diagnostiquer les hémorroïdes externes avec un examen physique. Pour les hémorroïdes internes, le médecin peut effectuer un examen rectal (en insérant un doigt ganté dans le rectum). Le médecin peut également utiliser un anoscope ou un sigmoïdoscope pour regarder à l’intérieur du canal anal.

Soins préventifs

Il est important d’éviter la constipation afin de ne pas vous fatiguer pendant la défécation, donc l’ajout de fibres de fruits, de légumes et de grains entiers à votre alimentation peut être utile. Vous voudrez peut-être envisager des suppléments de fibres. Buvez beaucoup de liquides, au moins 8 verres par jour, et faites régulièrement de l’exercice.

Approche thérapeutique

Les médicaments peuvent soulager la douleur et l’inconfort pendant que les hémorroïdes guérissent. De plus, certaines mesures de style de vie peuvent vous aider à vous sentir mieux et même à prévenir les récidives.

Style de vie

Essayez les méthodes suivantes pour réduire la douleur et les démangeaisons:

  • Évitez la pression sur la zone (par exemple, assis sur un anneau gonflable)
  • Portez des sous-vêtements en coton
  • Évitez le papier toilette avec des parfums ou des couleurs
  • Essayez de ne pas rayer la zone
  • Asseyez-vous dans un bain chaud (ou utilisez un bain de siège, demandez à votre médecin) pendant 10 à 15 minutes, 1 à 2 fois par jour.
  • Évitez de forcer pendant les selles
  • Limitez le temps passé sur les toilettes

Il existe également des mesures diététiques et de style de vie que vous pouvez prendre pour prévenir ou traiter la constipation, ce qui vous aidera à éviter les hémorroïdes.

Médicaments

  • Les crèmes, onguents ou tampons de corticostéroïdes en vente libre peuvent aider à réduire la douleur et l’inflammation. Les crèmes hémorroïdes à base de lidocaïne (également disponibles sans ordonnance) peuvent réduire la douleur.
  • Les adoucisseurs de selles aident à réduire les efforts lors des selles et à prévenir les selles dures.
  • Les laxatifs en vrac aident à prévenir les selles dures et la constipation.

Chirurgie et autres procédures

Pour les cas qui ne répondent pas aux traitements à domicile, le médecin peut recommander d’autres procédures:

  • Ligature avec bande élastique. Un petit élastique est placé autour d’une hémorroïde interne, ce qui coupe l’approvisionnement en sang et provoque la chute de l’hémorroïde.
  • Sclérothérapie. Utilisée pour traiter les varices, cette procédure injecte une solution chimique dans la veine, provoquant l’effondrement de l’hémorroïde.
  • Ligature de l’artère hémorroïdaire guidée par doppler. Une procédure relativement nouvelle pour aider à traiter les hémorroïdes en toute sécurité.
  • Chirurgie. Si d’autres options échouent, votre médecin peut recommander une hémorroïdectomie.
  • Laser à diode. Cette chirurgie au laser nécessite moins de temps d’opération, moins de douleur et de saignement et accélère le temps de guérison.

Nutrition et compléments alimentaires

  • Le psyllium et d’autres formes de fibres peuvent aider à ramollir les selles et à réduire la douleur associée aux hémorroïdes. Augmentez votre apport en fibres de 25 à 30 grammes par jour et buvez 6 à 8 verres d’eau par jour. Les personnes atteintes d’une maladie inflammatoire de l’intestin devraient consulter leur médecin pour voir si le psyllium convient à leur état.
  • Les probiotiques, ou bactéries «amies», comme les lactobacilles et les bifides, peuvent aider à prévenir et à traiter les hémorroïdes. Les personnes extrêmement immunodéprimées doivent parler à leur médecin avant de prendre des probiotiques.
  • Boire plus d’eau peut réduire considérablement la constipation et les efforts lors des selles, ce qui peut aider à prévenir les hémorroïdes.

Herbes

L’utilisation d’herbes est une méthode traditionnelle de renforcement du corps et de traitement des maladies. Cependant, les herbes peuvent déclencher des effets secondaires et interagir avec d’autres herbes, suppléments ou médicaments. Pour ces raisons, vous ne devez prendre des herbes que sous la surveillance d’un médecin.

Hamamelis virginiana (Hamamelis virginiana), appliqué par voie topique ou utilisé comme bain de siège, peut temporairement réduire les hémorroïdes. Beaucoup de « tampons » utilisés pour les traiter contiennent de l’hamamélis.

D’autres herbes qui sont souvent suggérées pour les hémorroïdes comprennent :

  • Verge d’or (Solidago virgaurea), utilisée localement en phytothérapie traditionnelle pour réduire l’inflammation des hémorroïdes.
  • Gotu kola (Centella asiatica), utilisé pour l’insuffisance veineuse ou les varices. Le gotu kola peut interagir avec les médicaments sédatifs. Les personnes ayant des antécédents de maladie du foie doivent utiliser Gotu kola avec prudence.
  • Achillée millefeuille (Achillea millefolium), populaire dans la médecine populaire européenne, cette herbe est traditionnellement utilisée pour traiter les plaies hémorragiques et les hémorroïdes. Yarrow peut interagir avec le lithium et les médicaments anticoagulants. Les personnes allergiques à l’herbe à poux doivent utiliser l’achillée avec prudence.

Les preuves scientifiques pour soutenir l’utilisation de ces herbes font défaut, mais les herboristes professionnels peuvent les prescrire dans des circonstances appropriées.

Homéopathie

Bien que peu d’études aient examiné l’efficacité de thérapies homéopathiques spécifiques, les homéopathes professionnels peuvent envisager les remèdes de traitement des hémorroïdes suivants en fonction de leurs connaissances et de leur expérience. Avant de prescrire un remède, les homéopathes tiennent compte du type constitutionnel d’une personne, notamment de sa composition physique, émotionnelle et psychologique. Un homéopathe expérimenté évalue tous ces facteurs pour déterminer le traitement le plus approprié pour chaque individu. Un homéopathe peut sélectionner les remèdes suivants pour traiter une personne atteinte d’hémorroïdes.

  • Cul. Pour les hémorroïdes brûlantes avec une sensation de bosse dans l’anus qui se sent pire lors de la marche.
  • aloès. Pour une sensation lancinante dans le rectum avec de grandes hémorroïdes externes.
  • Collinsonia. Pour les hémorroïdes démangeaisons chroniques et constipées
  • Hamamélis Pour les hémorroïdes saignantes importantes avec une sensation brute

Autres considérations

Pronostic et complications

La plupart des traitements hémorroïdes sont très efficaces. Vérifiez auprès de votre médecin si les hémorroïdes sont toujours un problème après 1 à 2 semaines. Pour empêcher les hémorroïdes de revenir, suivez un régime riche en fibres et buvez beaucoup de liquides. Ceci est particulièrement important si vous avez des hémorroïdes fréquentes.

Le sang dans les veines élargies peut former des caillots et le tissu autour des hémorroïdes peut mourir. Les hémorroïdes coagulées nécessitent généralement une ablation chirurgicale.

Des saignements graves peuvent également survenir, bien que ce soit inhabituel.

Vous pouvez lire notre dernier article sur la façon de se débarrasser des hémorroïdes.

Cliquez pour noter cette entrée!

(Votes: 0 Moyenne: 0)